Quoi de neuf en dermatologie clinique ?

Par le Dr Antoine Mahé, Hôpital Louis-Pasteur (Colmar) - le samedi 15 décembre 2018

Partager

Dr Antoine Mahé - hôpital Louis Pasteur
Érysipèle : rien ne vaut l’expertise dermatologique 

La clinique reste au centre du diagnostic des cellulites bactériennes selon une étude menée aux urgences du Massachusetts General Hospital, loin devant les examens complémentaires, en particulier l'échographie, qui a été demandée chez 84 patients sur 183 et qui n'a été utile qu'une fois. Deux autres études confirment que la consultation dermatologique précoce redresse le diagnostic dans environ 30 % des cas, diminue le recours aux antibiotiques ainsi que les hospitalisations - donc les coûts - et les infections nosocomiales. Des conclusions qui pourraient (devraient ?) faire changer les pratiques. 

Ko LN, Garza-Myers AC, St John J, Strazzula L, Vedak P, Dobry AS, et al. Clinical usefulness of imaging and blood cultures in cellulitis evaluation. JAMA Intern Med 2018;178:994-6. 

Ko LN, Garza-Mayers AC, St John J, Strazzula L, Vedak P, Shah R, et al. Effect of dermatology consultation on outcomes for patients with presumed cellulitis. JAMA Dermatol 2018;154:529-36. 

Li DG, Xia FD, Khosravi H, Dewan AK, Pallin DJ, Bauch CW, et al. Outcomes of early dermatology consultation for inpatients diagnosed with cellulitis. JAMA Dermatol 2018;154:537-43. 

MST: PrEP et augmentation des IST 

La PrEP (prophylaxie antirétrovirale administrée en pré-exposition), en diminuant le recours aux préservatifs chez certaines personnes, s'est accompagnée d'une augmentation des IST notamment anorectales, cependant dans des proportions moins importantes que ce que l'on aurait pu craindre. Ceci doit inciter à redoubler l'information et la surveillance des IST dans ce contexte. 

Beymer MB, DeVost MA, Weiss RE, Dierst-Davies R, Shover CL, Landovitz RC, et al. Does HIV pre-exposure prophylaxis use lead to a higher incidence of sexually transmitted infections? A case-crossover study of men who have sex with men in Los Angeles, California. Sex Transm Infect 2018;94:457-62.

Nguyen VK, Greenwald ZR, Trottier H, Cadieux M, Goyette A, Beauchemin M, et al. Incidence of STI before and after preexposure prophylaxis for HIV. AIDS 2018;32:523-30. 

L’éradication de la papillomatose laryngée juvénile à l’horizon

La papillomatose laryngée juvénile, liée à la contamination par les HPV 6 et 11 lors d’un accouchement par voie basse, est une infection rare mais sévère qui touche les enfants à partir de 36 mois. Le vaccin tétravalent anti-HPV largement répandu en Australie a permis de diminuer considérablement l'incidence de la maladie (de 0,16/100 000 en 2012 à0,02/100 000 en 2016). 

Novakovic D, Cheng ATL, Zurynski Y, Booy R, Walker PJ, Berkowitz R, et al. A prospective study of the incidence of juvenile-onset recurrent respiratory papillomatosis after implementation of a National HPV vaccination program. J Infect Dis 2018;217:208-12. 

Résistance de la lèpre aux antibiotiques

Le taux de résistance de  M. leprae au niveau mondial est de 8% vis à vis d'un antibiotique (dapsone 4,5 %, rifampicine 3,8 %, ofloxacine 1 %), double dans 1,2 % des cas. Ceci doit inciter d'une part, à restreindre l'utilisation de molécules sensibles comme la rifampicine en zone d'endémie, d’autre part à mieux surveiller les traitements, et enfin à traiter uniquement par des associations d’antibiotiques à l’efficacitéé prouvée. Les recommandations de l'OMS sont désormais d’administrer systématiquement une trithérapie (dapsone + rifampicine + clofazimine) aux paucibacillaires, pour une durée de 6 mois. Par ailleurs, l'administration préventive d’une dose unique de rifampicine à l’entourage de nouveaux cas de lèpre reste discutée.

 Cambau E, Saunderson P, Matsuoka M, Cole ST, Kai M, Suffys P, et al. Antimicrobial resistance in leprosy: results of the first prospective open survey conducted by a WHO surveillance network for the period 2009-2015. Clin Microbiol Infect 2018 doi: 10.1016/j.cmi.2018.02.022[Epub ahead of print]

Guidelines for the diagnosis, treatment and prevention of leprosy. 
www.searo.who.int/entity/global_leprosy_programme/approved-guidelines-leprosy-executives-summary.pdf?ua=1

Lockwood D, Krishnamurthy P, Kumar B, Penna G. Single-dose rifampicin chemoprophylaxis protects those who need it least and is not a cost-effective intervention. PLoS Negl Trop Dis 2018;12:e0006403. 

Maladies inflammatoires : meilleure caractérisation d’une entité spécifiquement associée aux lymphoproliférations B

Des éruptions à type de papules, papulovésicules ou nodules prurigineux avec présence d’un infiltrat riche en éosinophiles et en lymphocytes T ont été associées à des proliférations lymphocytaires malignes B (LLC dans 73 % des cas). Un clone B analogue à celui de la pathologie hématologique a étéi dentifié dans ces lésions cutanées. 

Visseaux L, Durlach A, Barete S, Beylot-Barry M, Bonnet N, Chassine A, et al. T-cell papulosis associated with B-cell malignancy : a distinctive clinicopathologic entity. J Eur Acad Dermatol Venereol 2018;32:1469-75.

Maladies bulleuses : un consensus pour le diagnostic d’épidermolyse bulleuse acquise

Parmi les examens permettant de poser ce diagnostic difficile, la valeur de l’examen à fort grossissement des dépôts d’immunoglobulines à la jonction dermo-épidermique àl’IFD a été soulignée : aspect « en U »de l’épidermolyse bulleuse acquise vs aspect« en n »de la pemphigoïde. Cette technique reproductible, simple et globalement fiable gagnerait sans doute à être plus largement pratiquée. 

Prost-Squarcioni C, Caux F, Schmidt E, Jonkman MF, Vassileva S, Kim SC, et al. International bullous diseases group: consensus on diagnostic criteria for epidermolysis bullosa acquisita. Br J Dermatol 2018;179:30-41.

Effets secondaires des médicaments : un cas de toxidermie à un biosimilaire ?

Une réaction lichénoïde a été observée une semaine après une perfusion d'un biosimilaire de l’infliximab, alors que la molécule princeps était bien supportée. Mais si le processus de synthèse des biosimilaires peut différer de celui des biothérapies originales, il peut aussi différer pour celles-ci d'une année à l'autre…Ce possible effet adverse est surtout à mettre en perspective avec les économies considérables que permettrait l’usage large des différents biosimilaires...

Gonzalez N, Patel P, Han G. A dissimilar biosimilar? Lichenoid drug eruption induced by an infliximab biosimilar. Br J Dermatol 2018;178:965-8.

Schaeverbeke T, Pham T, Richez C, Wendling D. Biosimilars: an opportunity. Position statement of the French Rheumatology Society (SFR) and Inflammatory Rheumatic Disease Club (CRI). Joint Bone Spine 2018;85:399-402.

Une surveillance biologique doit-elle être entreprise lors des traitements par terbinafine orale ?

La terbinafine peut entraîner une cholestase hépatique. Néanmoins, un bilan hépatique mensuel systématique ne semble pas utile, tous les patients répertoriés jusqu’à présent étant cliniquement symptomatiques. Par contre, il est nécessaire d’informer ceux-ci sur les signes d'alarme (ictère, prurit…). 

Krame ON, Albrecht J. Clinical presentation of terbinafine-induced severe liver injury and the value of laboratory monitoring: a critically appraised topic. Br J Dermatol 2017;177:1279-84.

Allergologie
L’allergie à la viande rouge impliquée dans des cas d’anaphylaxie inexpliquée

L’allergie se manifeste de façon différée (4 heures voire plus), et donc souvent méconnue. Elle peut être mise en évidence par la présence d'IgE anti-α-Gal. L'éviction de la viande rouge supprime les épisodes d'anaphylaxie. 

Carter MC, Ruiz-Esteves KN, Workman L, Lieberman P, Platt-Mills TAE, Metcalfe DD. Identification of alpha-gal sensitivity in patients with a diagnostic of idiopathic anaphylaxis. Allergy 2017;73:1131-4.

Trois variétés de prurigo strophulus 

L'exploration allergologique de 56 enfants a permis de distinguer 3 types : le prurigo estival (avec prick-tests aux antigènes de moustiques positifs à 48 heures), le prurigo permanent « atopique » (patch-tests positifs à 48 heures à D.pteronyssinuset D. Farinae), et le prurigo non estival qui pourrait être lié à divers petits ectoparasites. Une désensibilisation aux acariens est envisageable lorsque ceux-ci sont en cause.

Maridet C, Perromat M, Miquel J, Chiaverini C, Bessis D, Lasek A, et al. Childhood chronic prurigo: interest in patch-tests and delayed-reading skin prick tests to environmental allergens. J Allergy Clin Immunol 2018;141:797-9.

Oncologie
Les thiazidiques sur la sellette !

Les données de registres nationaux danois ont mis en évidence une corrélation entre prise de thiazidiques et CEC carcinomes épidermoïdes cutanés (OR = 3,98), avec un effet-dose franc (OR = 7,38 en cas de prise cumulée de thiazidique supérieure à 200 g). Le lien est moins marqué avec le mélanome et avec les carcinomes basocellulaires. Une adaptation des prises médicamenteuses est à envisager.

Pedersen SA, Gaist David, Schmidt SAJ, Hölmich LR, Friis S, Pottegard A. Hydrochlorothiazide use and risk of nonmelanoma skin cancer: a nationwide case-control study from Denmark. J Am Acad Dermatol 2018;78:673-81.

Pottegard A, Hallas J, Olesen M, Svendsen MT, Habel LA, Friedman GD, et al. Hydrochlorothiazide use is strongly associated with risk of lip cancer. J Intern Med 2017;282:322-31.

Pottegard A, Pedersen SA, Schmidt SAJ, Friis S, Gaist D. Association of hydrochlorothiazide use and risk of melanoma. JAMA Intern Med 2018;178:1120-2.

Dermatologie sur les peaux dites « noires » et de phototype foncé
Dépistage des carcinomes cutanés : cibler la région anogénitale

Chez des Afro-Caribéens de Guadeloupe, 61% des carcinomes épidermoïdes cutanés (CEC) répertoriés siègeaient dans la région anogénitale, avec une infection à HPV associée dans 21 % des cas et un diagnostic à un stade souvent avancé témoignant d’un retard diagnostique. Aux USA, tous les carcinomes dépistés au niveau anogénital chez 120 transplantés concernaient des "non caucasiens". Le dépistage des CEC dans ces populations exige un examen soigneux de la région anogénitale.

Cordel N, Bonnecarrère L, Tressières B. Squamous cell carcinoma in the Afro-Caribbean community: an 11-year retrospective study. J Eur Acad Dermatol Venereol 2017;31:1461-7.

Nadhan KS, Larijani M, Abbott J, Doyle AM, Linfante AW, Chung CL. Prevalence and type of genital lesions in organ transplant recipients. JAMA Dermatol 2018;154:323-9.

Dépigmentation cosmétique volontaire (DC) et carcinomes cutanés

Les publications de 8 cas au Sénégal et d'un cas au Mali de CEC survenant chez des femmes utilisant des produits éclaircissants depuis plus de 20 ans alertent sur un danger rare mais avéré de cette pratique. La prévention de la DC devrait sans doute privilégier une approche plus ouverte inspirée des sciences humaines. 

Ly F, Diousse P, Ndiaye C, Déme A, Diatta BA, Ndiaye MT, et al. Cutaneous squamous cell carcinomas associated with cosmetic skin-whitening: 8 cases reported in Senegal. Ann Dermatol Venereol 2018;145:83-8.

Faye O, Dicko AA, BerthéS, CisséL, TraoréB, Kéita A, et al. Carcinome épidermoïde associéàune dépigmentation volontaire. Ann Dermatol Venereol 2018;145:100-3.

Sonthalia S, Jha AK, Lallas A, Jain G, Jakhar D. Glutathione for skin lightening: a regnant myth or evidence-based verity? Dermatol Pract Concept 2018;8:15-21.

MahéA. Défis de la dépigmentation cosmétique. Ann Dermatol Venereol 2018;145:81-2.

Dermatologie de santé publique dans les pays à ressources limitées : où en est-on ?

En terme de DALY (Disability-Adjusted Life Year), la gale se classe au 101e rang des 246 maladies répertoriées. Néanmoins, elle ne figure pas dans la dernière version du Disease Control Priorities, imposant « pavé »édité par la Banque mondiale listant les priorités sanitaires. La reconnaissance des maladies de peau courantes en tant qu‘authentique problème de santé publique passera par une adaptation des stratégies diagnostiques et de prise en charge  qui soient adaptées aux contraintes financières des pays à ressources limitées. 

Karimkhani C, Colombara DV, Drucker AM, Norton SA, Hay R, Engelman D, et al. The global burden of scabies: a cross-sectional analysis from the Global Burden of Diseases study 2015. Lancet Infect Dis 2017;17:1247-54.

Jamison DT, Alwan A, Mock CN, Nugent R, Watkins D, Adeyi O, et al. Universal health coverage and intersectoral action for health: key messages from Diseases Control Priorities, 3rd edition. Lancet 2018;391:1108-20.

 

 

 

Partager

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Nous employons des cookies afin d’améliorer votre navigation, générer des statistiques, assurer le suivi des campagnes publicitaires et réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de confidentialité et de cookies et comment les gérer sur votre navigateur. Vous pouvez à tout instant modifier les paramètres de gestion de ces cookies.

Ok En savoir plus